UNE NOUVELLE PRÉSIDENCE ET DEUX NOUVEAUX MEMBRES AU BUREAU DE DIRECTION DE LA FJCF

 

Ottawa, le 12 septembre 2021 – Cet après-midi, la Fédération de la jeunesse canadienne-française (FJCF) a tenu sa 47e Assemblée générale annuelle (AGA). Compte tenu de la pandémie, il s’agissait d’une deuxième AGA à s’être déroulée virtuellement.

À cette occasion, les membres de la FJCF ont élu pour un premier mandat Marguerite Tölgyesi (Yukon) à titre de présidente; Martin Kreiner (Alberta) pour un premier mandat au poste de vice-président; et Simon Thériault (Nouveau-Brunswick) pour un premier mandat au poste de trésorier. Ces trois personnes forment maintenant le nouveau Bureau de direction de la FJCF et onze représentant·e·s des membres se joindront à eux pour former le Conseil de direction 2021-2022.

Membres élu·e·s

Née à Val-D’Or au Québec et élevée dans le nord de l’Ontario, Marguerite Tölgyesi a déménagée au Nunavut puis en Espagne avant de s’établir au Yukon. C’est en 2013 qu’elle commence ses implications au sein du comité Jeunesse franco Yukon ce qui lui vaudra sa place comme représentante yukonnaise sur le Conseil de direction de la FJCF. Elle a occupé le poste de vice-présidente de la FJCF en 2018-2019. L’an dernier, elle siégeait au sein du Conseil de direction de la FJCF en tant que représentante de Jeunesse franco Yukon (JeFY).

« En tant que la 1re présidente de la FJCF issue d’un territoire […], je veux travailler avec la FJCF dans le but d’augmenter la notoriété de la FJCF auprès des jeunes. Ce sont eux qui font la force de notre réseau. Je suis prête à défendre nos intérêts et mettre en valeur les jeunes d’expression française » de dire Marguerite Tölgyesi, nouvelle présidente de la FJCF.

Originaire d’Edmonton en Alberta, Martin Kreiner est impliqué dans la communauté francophone canadienne depuis plus de huit ans. Il est passionné par la politique, il a siégé au Conseil de direction de la FJCF entre 2017-2019 comme représentant de la Francophonie jeunesse de l’Alberta (FJA) et il est trésorier de l’Association canadienne-française de l’Alberta (ACFA).

Lors de sa nomination aux élections, Martin Kreiner a déclaré : « Je me suis fait connaître comme le ‘‘nerd’’ de la politique et c’est pour ça que je veux retourner à la FJCF. […] Nos établissements postsecondaires ont eu de l’attention lors du récent débat des chefs. […] La FJCF à l’opportunité et le privilège de défendre ces institutions universitaires auprès du gouvernement fédéral. […] Je promets d’aider nos organismes quant aux objectifs qu’ils se seront fixés. »

Originaire de Grand-Sault au Nouveau-Brunswick, Simon Thériault est membre de la Fédération des jeunes du Nouveau-Brunswick (FJFNB) depuis quatre ans et, depuis deux mandats, il en assume la présidence. Il a également siégé sur le premier rapport sur l’état de la jeunesse au Canada. Au point de vue communautaire, il siège également au conseil d’administration de Gris Acadie. Il est étudiant en science politique à l’Université de Moncton.

Simon Thériault quant à lui, s’est exprimé ainsi : « L’une de mes priorités est de protéger les institutions postsecondaires en français au pays, en appuyant les initiatives permettant à celles-ci d’obtenir davantage de financement, afin d’assurer la pérennité du français dans ces milieux minoritaires. […] Je vous promets d’être présent et à l’écoute de la FJCF pour les années 2021-2022. »

La FJCF tient à exprimer sa reconnaissance quant à l’implication et la contribution exceptionnelle de Sue Duguay qui fut présidente au cours des trois dernières années et qui a siégé au Conseil de direction pour un total de cinq  ans. La FJCF tient également à remercier Ariane Freynet-Gagné et Benjamin Doudard, respectivement vice-présidente et trésorier sortant·e·s, pour leur engagement et leur travail, tant auprès de la FJCF que de ses membres. Nous leur souhaitons la meilleure des chances dans leurs projets et implications futurs.

La dernière année fut une année mouvementée si l’on se fie aux activités réalisées tel qu’on peut le constater dans le rapport annuel 2020-2021 disponible sur le site Web de la FJCF. La prochaine année ne sera pas de tout repos pour l’équipe de la FJCF ainsi que pour ses membres. De nouveaux projets et initiatives sont en cours ou à venir, avec entre autres les travaux entourant la création de son plan stratégique 2022-2027 et la prochaine édition du Parlement jeunesse pancanadien (PJP), en février 2022. La sécurité linguistique sera de nouveau abordée, tout comme l’importance de l’accès à l’éducation postsecondaire en français. La FJCF tient à remercier tous ses partenaires et bailleurs de fonds qui nous permettent de réaliser notre mission.

La FJCF

La FJCF est un organisme national géré «PAR et POUR» les jeunes, composée de onze membres associatifs jeunesse de neuf provinces et deux territoires. Fondée en 1974, la FJCF porte les intérêts de la jeunesse d’expression française au Canada et contribue à l’atteinte de son plein potentiel.

-30-

Pour plus de renseignements :
Marianne Dicaire | Coordonnatrice des communications
Fédération de la jeunesse canadienne-française
communications@fjcf.ca

Retour aux articles